7 oct. 2017

Hair Fail n°1 :: La coloration à la betterave


Hello mes petits Marrons,

Il y'a quelque temps je me suis rendue compte qu'en général (ce n'est pas universel bien sur) en temps que blogueuses on a tendance à faire le silence sur nos expériences ratés si ça sort de la catégorie du jugement cosmétique, souvent estimées inutiles. Or j'ai aussi remarqué que certaines questions reviennent régulièrement sur les réseaux sociaux au niveau capillaire, sur qui aurait pu tester telle ou telle chose, en trouvant rarement la réponse en revue sur la toile malheureusement. Si vous aussi vous avez l'impression que tout réussi aux blogueuses que vous suivez et qu'elles ne foirent jamais rien et bien je vous avoue tout de suite qu'il n'en est rien! nous aussi on a des ratés, et plus on se prend pour une apprentie sorcière  plus on a de risques, si vous en doutiez: j'ai eu mon beau lot de [fail] en 3 ans de naturel et je peux vous dire que ça arrive encore; c'est pourquoi j'inaugure cette catégorie avec mon dernier échec en date: ESSAYER de se colorer les cheveux avec des betteraves! xD


Certains jours tu te réveil et tu commences à te poser des questions bizarre d'un coup, là, paf, sans prévenir: "Et si je faisait ça? est-ce que ça fonctionnerait??", je vous ai grillés je sais que je suis pas la seule à le faire hein! Alors il y'a des fois ça passe, d'autres c'est farfelue admettez, puis y'a aussi des fois ou tout te tombe directement dans la main comme si le destin voulait te pousser au vice! (le destin il doit vraiment bien s'marrer avec certaines d'entres nous ahah) et c'est comme ça que je suis revenue un week-end avec des jolies betteraves, bio, 100% naturelles, élevées avec amour, du jardin de mon papa, et qu'en les épluchant je me suis retrouvée avec les mains mais d'un de ces rose pétant! qui accroche vraiment bien!! Et là c'est le drame: imagination débordante -> action! Si ça me colorait les mains comme ça je pouvais bien tester une mixture sur mes cheveux surtout que mes racines châtain fade me cassait (me casse toujours, ahem) bien les pieds. Alors voilà, j'ai commencé par presser les betteraves entre mes mains pour faire sortir le maximum de jus puis comme il m'en manquais un peu j'ai accepter de sacrifier un petit morceau de betterave et quelques restes d'épluchures encore bien garnies (la nana désespérée °-°) que j'ai laissé tremper dans le bol avant de me décider à mixer le tout.



Sauf que là en observant bien la mixture j'ai commencé aussi à dire à mes autres moi "Euh et on peut savoir comment tu vas appliquer ça sur ta tête maé?". Hé oui du jus de betterave c'est liquide comme de la flotte forcément, même avec des morceaux mixés.. mais mon génie intérieur a prit le relais rapido: "hé bah on va ajouter de l’après-shampoing quaté comme ça ça fera comme une semi -permanente!", brillant n'est-ce pas?!, ouais sur le papiers seulement au final XD 
C'est ainsi qu'armée d'un de mes A-S désert essence j'ai entrepris d'épaissir un peu le tout et ça a plutôt bien fonctionné sur ce point. J'ai eu un peu de mal à appliquer ça sur mes cheveux lorsque ma conscience m'a rappelé que c'étais de la popote que j'avais sacrifiée pour mon expérience diabolique (si vous aviez loupé les épisodes précédents: même si j'en ai abusé par le passé je suis maintenant personnellement littéralement dégoûtée de mettre de la nourriture brute dans mes cheveux hormis l'huile végétale et les épices), passons ce moment délicat: une charlotte pour protégé, une serviette pour chauffer et ce fut partis pour 3h d'attente, habituée aux anciennes poses longues de henné: même pas peur!



J'ai vite déchanté pour le rinçage, bon deja évidement avec des morceaux fermes mixés les résidus qui accrochent c'est bien chiant à virer complètement sans parler du fait que tu vois l'eau vraiment teintée de la même intensité pendant tout le rinçage: c'était pas gagné, mais bon un miracle ça arrive toujours au moment ou on l'attend le moins! Donc je laisse sécher totalement et je vais contempler tout ça dans le miroir. Bon pour le miracle on repassera: niet, nada, que dalle, pas la moindre trace même légère, pas le moinnnndre petit reflet, non seulement j'ai gâché de la bouffe mais en plus j'ai appliqué un agent occlusif sur mon crane, mais bon... comme ça je saurait maintenant: EPIC FAIL :D





~ Et vous, vous avez deja testé le jus de betterave? ~ 





21 sept. 2017

Journal de pousse #9 :: Été 2017


Hellow mes petites Poires,

Je vous souhaite avant tout un doux Mabon et vous retrouve par la même occasion pour le journal de pousse de la saison, journal qui continu son bonhomme de chemin paisiblement pour le moment avec une routine qui s'installe petit à petit et une avancée quoi que fructueuse par rapport à la "moyenne", reste discret sans un avant/après. En tout cas je le fais toujours avant tout pour mon propre plaisir/intérêt, pour garder des traces de cette aventure pas si facile que ça mais avec une bonne dose de fierté quand j'aurais atteint une longueur fantastique, mais si ça peux en intéresser quelques unes, c'est toujours ça <3

La petite liste inutile d'Hardcore Gameuse de mes jeux de la saison encore une fois: <3
Borderlands 2  .:.  Call of Duty: Advanced Warfare  .:.  Fallout 3 & .:.  Life is Strange  .:.  Dragon Age: Inquisition  .:.  Just Cause 2 & 3  .:.  Red faction: Armageddon  .:.  The Witcher 3  .:.  Oxenfree  .:.  The Elder Scrolls V: Skyrim




Printemps:  63,5 cm
Eté:  66,5 cm
Coupe-1,5 + Brûlage

Pour cette saison, bien que ce soit compliqué à voir en photo à cause de l’échelle de prise différente, mes cheveux sont restés encore une fois dans une pousse constante et donc bonne autant le dire tout de suite, je suis toujours satisfaite et je m'assagie de plus en plus selon "ce que je veux" et "en combien de temps l'obtenir", je ne suis plus spécialement obnubilée par la pousse mirobolante que je révérais d'avoir même si je dois l'avouer ce mois-ci j'ai eu l'impression de ressembler à une gamine dans un parc d'attraction (j'avais envie de faire une comparaison qui n'a carrément rien à voir! comme d'hab xD) et j'ai dû demander à l'homme de mesurer mes cheveux pas moins de... 5 fois en 1 mois! mais si vous saviez... d'ailleurs vous aller savoir tout de suite pourquoi cette hystérie soudaine, parce que la nouvelle est de taille pour moi: Je viens tout bonnement d'atteindre la longueurs que je n'ai jamais dépassée de TOUTE ma vie! (23 ans quoi, ça fais moins titanesque là ahah) oui RIEN QUE CA xD c'est donc avec une grosse appréhension que j'attend qu'ils dépassent ce stade, comme si mon cerveau se disait "nan mais c'est bon t'es à ta longueurs max là, tes cheveux ils vont casser net à chaque cm gagné maintenant, troll dans ta face ahah!". C'est assez ridicule je sais :B D'ailleurs ce sentiment est bien accentué à cause de la chute saisonnière qui a frappée d'un coup, pratiquement du jour au lendemain j'ai vu ma chute normale passer au double voir triple, c'est toujours assez déroutant comme passage mais bon, on fait avec..
Ainsi je compte ne pas trimer cette saison, quitte à couper plus pour la prochaine mais je veux vraiment enfin constater ce "dépassement" et le plus tôt sera le mieux pour mon petit cœur qui stresse. J'ai également mes racines de couleur naturelle qui s'étendent de plus en plus et heureusement avec un dégradé de couleurs allant du châtain clair jusqu'au auburn qui se fond vraiment bien je trouve, ça me plait assez d'ailleurs, je ne compte toujours pas reprendre le henné, par contre peut être un neutre par trimestre, c'est à voir.
Affaire à suivre... 


       -  Shampoing:           Sweetie de Pachamamai / Le petit marseillais (Behh!) / Santé Brillance
          -  No-poo:                                                                /
 -  Après-shampoings:                            Les Savons de Joya / Desert essence
         -  Leave-in:                                            Henné Indi's / Denovo
           -  Soins:                              Gel Aloé vera / Spray hydratant / Bains d'huiles
           -  Cures:                                              Fer / Cal-Mag plus vegan






22 août 2017

Mon divorce brutal avec le henné; quand la saturation frappe!


Hello mes petits Melon,

Sous ce titre un tantinet effroyable et trop sérieux je tiens d'abord à vous rassurer un minimum (si tant est que vous vous inquiétiez, vu que j'adore me faire des films m'voyez? <3), j'ai encore des cheveux sur la tête et je me porte bien, tout ça pour dire que je ne voue aucune haine à mon désormais ex-mari Mr.Henné mais que cette aventure me reste quand même en travers de la gorge au vue des conséquences. Bref, vous l'avez compris, je reviens pour tout vous dire <3


Au début je ne me suis pas méfiée, comme vous le savez (ou pas) j'ai 3 ans de henné derrière moi, à raison d'une application par mois, c'était sur cheveux décolorés à blanc au commencement même. Alors je ne m'en était jamais rendu compte jusque là mais javais deja fait une saturation, celle avant de couper au carré mes longueurs mortes, je croyais que ce n'étais que la faute des restes de décolorations, mais la vérité à ce moment là c'est que mes longueurs poreuses, abîmées et desséchées à souhait souffraient d'une saturation au henné que je n'ai pas su comprendre, imperméabilisant le tout aux soins quels qu'ils soient et empirant progressivement, c'étais deja TROP TARD et rien ne pouvait empêcher la coupe.

Puis l'année dernière, l’hystérie d'avoir une couleur toujours plus intense sur mes repousses entièrement naturelles m'a poussée à rapprocher de plus en plus les délais entre chaque application, jusqu'à une application par semaine lors de ma phase d'indigo,  car le noir-bleuté s'affadit à une vitesse monstrueuse. C'est clair que les cheveux avec ça ils sont superbes dans le sens ou ils sont souples et surtout d'une brillance à concurrencer la soleil (non, c'est faux, je n’exagère pas du touuut), d'ailleurs pour ma part mes cheveux brillent tellement, ceci étant encore plus vrai avec les couches d'indigo, qu'en les prenant en photo on voit un effet "miroir" avec les objets qui m'entourent. C'est digne d'un conte de fée tout ça mais au bout d'un moment il y'a eu, pardonnez l'expression, une couille dans le pâté. Mes cheveux ont commencés à devenir de plus en plus chiants, un effet secs au touché malgré les soins, ils s'accrochent de façon bizarre entre eux, re-fourches dés le lendemain d'une chasse aux fourches, mais malgré l'effet paille sous les doigts ils restent archi-souples et brillants à souhait, avec ça il était deja bien trop tard quand j'ai commencé à remettre le henné en question et en en parlant, en réfléchissant correctement et en cherchant sur internet mes craintes se sont confirmés: Pour la deuxième fois de l'histoire de ma pousse, j'en ai fait TROP. TROP de henné, TROP rapprochés. Et c'était TROP tard.



La saturation au henné s'explique par un gainage devenus trop conséquent, les cheveux devenant ainsi imperméables aux soins et même à l'eau, et "s'étouffant" petit à petit. Je ne pense pas qu'on puisse la reconnaître facilement avant qu'il soit limite trop tard, dans le sens ou comme pour tout ce qui concerne les cheveux ça varie d'une personne à l'autre, les conséquences prennent des formes différentes.. la seule chose qui paraisse universelle à la saturation c'est cet effet sec, au touché au moins, si ce n'est visible, sans parler du fait que les soins effectués n'ai l'air efficaces qu'un court laps de temps. En revanche avec un minimum de bon sens si vous faites des henné chaque semaine, vous devriez pas trop doutez de l'origine, mais on peux très bien saturer à une application par mois; encore et toujours: chaque cheveu réagi différemment ;)


Deja est-ce que le henné est vraiment le responsable? Avec un peu de jugeote la réponse est non, oui le henné est toujours le soin au naturel le plus balèze de la planète, la vraie réponse c'est qu'il n'est pas fait pour les gens qui comme moi ne savent pas être raisonnables et pousse notre meilleur allié à devenir notre pire ennemi. Suite à cela j'ai dis définitivement stop au henné naturel (colorant), mes cheveux naturellement poreux et donc fragiles (mes écailles sont naturellement retroussées, je l'ai compris il y'a peu) ne supporteront jamais à long terme autant d'applications qu'il en faut pour obtenir du rouge et le conserver, ou garder un noir profond. Le "juste" reflet orange au soleil ne m’intéresse pas et c'est au final la seule chose que je peux avoir avec ma couleur de base. J'ai décidé de dégorger avec quelques masques de lait de coco et d'huile d'olive comme j'avais deja pratiqué mais j'ai vite décidé de laisser la couleur faire sa vie, d'ailleurs, chose totalement aberrante constatée: mes dernières applications de henné étaient du Bordeaux de chez Yogi, 5 mois après arrêt complet ça dégorge encore, et d'une couleur aussi vive que je n'ai subie qu'une fois, avec le fameux henné Hemani qui contient des sels métalliques (alors hasard?, mais bref je ne suis pas là pour spéculer ni affoler)

Aujourd'hui j'ai appris la leçon mais je ne suis pas prête à tout recouper ce qui serait LA solution radicale.. je n'ai plus qu'à attendre PATIEMMENT 3 nouvelles années de pousses avec bonnes trims pour tout rattraper, quel gâchis... mais mes 5 cm de racines châtain trop fade pour moi se portent bien, elles se fondent même assez correctement dans le reste à l'ombre, au soleil par contre je passe d'une barre blonde à roux carotte donc forcément c'est moins discret! Et après? j'ai décidée d'être moins strict au naturel, je suis deja repassé à l'AS avec quat (substitue de silicones) pour maintenir un minimum mes pointes et éviter que mes cheveux ne continuent à trop s'accrocher entre eux, et par la suite coté couleur j'aimerais tenter la semi-permanente comme par le passé, mais sur mon châtain très clair au soleil, peut être que je pourrais re-toucher du bout des doigts le violet de mes souvenirs nostalgiques. En étant raisonnable bien sur! comme ma mère disait: "C'est la dose qui fait le poison".  Verdict: le henné c'est bien, de façon déraisonnable c'est mal.







21 juin 2017

Journal de pousse #8 :: Printemps 2017


Hellow mes petites Cerises,

Avant toute chose je voudrais souhaiter à tous et toutes un chaleureux Litha, le jour le plus long de l'année qui marque aussi l'arrivé de l'été, et quelle chaleur! Je vous retrouve du coup par la même occasion pour mon journal de pousse du printemps, et malgré le fait que j'entre dans les paliers de longueurs dont l'avancement se remarque de moins en moins en photo, armée de mes mesures qui ne cessent d'augmenter, je suis toujours aussi enthousiaste!

Petit bonus en bonne hardcore gameuse que je suis, je vous glisse mes jeux de la saison, inutilité sans limite <3
Ghost Recon: Wildland  .:.  Mass Effect: Andromeda  .:.  Layers of Fear  .:.  Darksiders 1 & 2  .:.  Gears of War 1 & 2  .:.  Lara Croft ToF  .:.  Ryse: Son of Rome  .:.  The Walking Dead: A New Frontier  .:.  Prey  .:.  Pneuma: Breath of Life  .:.  The Technomancer  .:.  Mirror's Edge: Catalyst  .:.  Sherlock Holmes: Crimes & Punishments  .:.  Watch Dogs




Hiver:  61 cm
Printemps:  63,5 cm
Coupe-3 cm

Toujours avec une pousse constante mes cheveux ont bien rattrapés la bonne coupe d'Hiver et j'en suis satisfaite même si j'aimerais, comme tout ceux visant le très long, qu'ils poussent plus vite, mais je n'ai franchement pas à me plaindre. Les pointes sont toujours plus ou moins fournies grâce aux coupes droites légèrement arrondies même si malheureusement elles fourchent toujours en masse et à répétition malgré les chasses aux fourches, et ça arrive jusque dans les longueurs à cause de mon dégradé sur le devant.. Plusieurs raisons à ça; la principale: le henné, comme j'y avais deja fait allusion j'ai refait une grosse saturation, et mes pointes, même si elles restent viables avec les soins, sont irrécupérables jusqu'à élimination totale, sans parler des longueurs sèches et qui accrochent sur 5-10 cm, très désagréable. La raison secondaire: une mauvaise adaptation de ma routine de soins pour mon palier de longueur et de la saison, c'est simple: avant avec les cheveux courts aux épaules jusqu'à chatouiller l'attache du soutif', mes cheveux avaient besoin de très peu pour être en forme et surtout je ne travaillais pas, ils ne subissaient donc pas trop de frottements; Aujourd'hui chatouillant le mi-dos mes cheveux sont devenus forcément plus exigeants et je n'ai pas su répondre à leur besoin à temps, avec les chaleurs qu'on se coltine en ce moment (à moins que vous habitiez au pole nord et si c'est le cas invitez moi xD) ils sont vite déshydratés.

Dans tous les cas le henné et moi c'est une histoire qui à prit définitivement fin il y'a deja 2 mois et j'ai bien 3-4 cm de bébés racines châtain qui font leur petit bonhomme de chemin <3 à ce sujet je vous invite à lire l'article de la belle Elodie qui à eu ce même problème il n'y à pas si longtemps que ça, ainsi que l'article de Denovo qui évoque la saturation dont celle du henné. En attendant je vis cette séparation plutôt bien, le henné ne me manque pas spécialement, mes cheveux ne sont pas particulièrement moins épais même si ils sont légèrement moins brillants, mais j'ai de chouettes projets pour la suite niveau couleur en espérant que ce soit possible :D
Affaire à suivre... 


       -  Shampoing:                                Sweetie de Pachamamai
          -  No-poo:                                           Unique Haircare
 -  Après-shampoings:                Unique Haircare / Les Savons de Joya
         -  Leave-in:                                      Henné Indi's / Denovo
           -  Soins:                      Gel Aloé vera / Spray hydratant / Bains d'huiles
           -  Cures:                                      Multivitamines MyProtein





10 juin 2017

Comprendre et gérer sa chute de cheveux



Hellow mes petits Kiwis,

Il y'a quelques mois je perdais ma motivation et ralentissais ma publication d'articles à cause d'une "chute de cheveux", la fameuse, la vilaine! Nous sommes toutes touchées à des périodes de nos vies par des chutes de cheveux toutes plus différentes les unes que les autres, certaines anodines, d'autres plus graves; et avec des résultats plus ou moins marqués. Je vous reviens pour parler de chutes de cheveux au sens large, pour mettre le doigts sur la majorité des causes et surtout peut être des solutions/remèdes pour les personnes qui sont concernées ou simplement pour se renseigner, je ne citerais pas tout en détails parce que ça fait deja beaucoup mais ça peut deja vous faire tilter pour ensuite faire des recherches approfondies sur internet. Alors premièrement: NO STRESS, il faut être efficaces dans nos recherches et raisonnements <3

[Alerte Pavé Gigantissime - Je tenais vraiment à faire un seul article complet sur la même page pour faciliter la recherche aux personne désespérées, en détresse et non à tout prix faire un article divertissant, je sais que la majorité risque de s'ennuyer et fortement de décrocher avant la fin je m'en excuse d'avance, encore une fois je préfère tout regrouper plutôt que de fragmenter en 10 articles pour faire des vues, etc ;) ]


Ne laissez PERSONNE de NON-PROFESSIONNELLE vous dire que votre chute est NORMALE -> que vous affichiez une touffe de chute de 20 cheveux ou une de 100 cheveux.
"QU'EST-CE QUE LA NORMALITÉ ?" La chute de cheveux quotidienne naturelle varie d'une personne à une autre, il n'existe pas de chute NORMALE définie par quelqu'un d'autre que VOUS-MÊME. Une personne qui perd 20 cheveux par jour peut souffrir d'une chute "anormale " contrairement à une personne qui perd une touffe de 200 cheveux par jour qui peut être "normale". On perd tous une quantité de cheveux plus ou moins élevée naturellement au quotidien. Beaucoup de facteurs entre en jeu -> sa génétique, sa nature de cheveux, sa masse, sa délicatesse envers ses cheveux, le nombre de soins effectués, la période de l'année, les épreuves de la vie, etc..
Une chute de cheveux "anormale" se définit par le simple fait que vous perdiez davantage de cheveux que d'habitude, et ça c'est à vous et à vous seuls d'en définir les seuils, le premier bon geste à effectuer lorsqu'on s’inquiète réellement sur sa chute c'est d'aller voir un médecin pour qu'il examine le sujet et éventuellement demander un bilan sanguin complet ;)

Je souhaitais le dire d'entrée de jeu car c'est un essentiel lorsqu'on commence à psychoter sur sa chute de cheveux et si je l'avais moi-même compris directement j'aurais eu moins de casse dans mon soucis de chute perso. Il m'arrive même de devenir agressive vis à vis de ce genre "d'avis" balancé à l'arrache sur les groupes facebook, youtube, etc, maintenant. Ce n'est pas contre les personnes en elle-même et je m'en excuse encore, mais même si ça part d'un bon sentiment, celui de rassurer, de faire en sorte que la personne arrête de faire une fixette dessus et stresser -> vous pouvez faire du mal, du vrai, oui. Donner son avis "au pif" en annonçant l'éternelle chute saisonnière, c'est cool, pour la personne qui a vraiment ça et aura donc la "chance" de passer à travers les mailles du filet, mais donner cet argument à une personne qui a un RÉEL problème de chute de cheveux c'est la laisser se balader des mois durant avec un soucis, une maladie, qui ne va pas s'arranger comme ça et continuer à faire des dégâts pendant longtemps ;)


  • Les chutes quotidiennes
Un petit rappel ne fait jamais de mal n'est-ce pas? Chaque être-humain a entre 100 000 et 150 000 cheveux, environ, sur la tête (les moyennes c'est pourri, j'aime pas ça, parce que sortir de la moyenne nous fait flipper alors que c'est possible et c'est rien!), et on perd chaque jour une certaine quantité de cheveux (nan, pas de moyenne j'ai dis xD, elles sortent du trou du fion d'un pingouin de l'espace), 
Juste pour vous faire comprendre que lorsqu'on se fait un shampoing ou qu'on se brosse les cheveux c'est normal qu'il y ai une certaine quantité de cheveux qui chutent chaque jours. C'est impossible de perdre 0 cheveu quotidiennement car il y'a toujours un cycle capillaire proportionné: Une phase de croissance (anagene), une phase de régression/stagnation (catagene), et une phase de repos/chute (telogene).


  • Les chutes saisonnières
Les plus communes, les plus mignonnes on va dire. Comme leurs noms l'indiques ce sont des chutes qui surviennes lors de certaines périodes de l'année, des saisons, en général au passage de l'Hiver vers le Printemps et au passage de l’Eté vers l'Automne. Mais encore une fois les déclenchements et fins varient d'une personnes à une autres tout comme la durée. Ces chutes s'expliques par un renouvellement capillaire, tout comme les animaux préparent leurs poils d'Eté et d'Hiver même si pour eux la différence est bien visibles comparé à nous, les Hommes eux aussi subissent un renouvellement massif des bulbes capillaires.

Le seul "vrai" remède dans ce cas là est la patience. Ce sont des chutes passagères qui se règlent d'elles-même au bout de quelques mois, on peux utiliser des compléments alimentaires "anti-chute" mais il ne faut pas en attendre des miracles, si ils fonctionnent c'est qu'il y'a un manque à compléter quelque part et donc plutôt d'ordre des carences même si ça ne va pas forcement jusque là.
Si ce genre de chutes s'éternise, il faudra penser à une autre cause.

Un cheveu en transition et qui doit se renouveler et donc tomber.. tombera.. quoi qu'il arrive, on ne force pas un cheveu en fin de vie à rester sur la tête ;)


  • Les chutes Post-Partum
Pendant la grossesse les cheveux ont tendance à être à leurs top du top des crinières magnifiques, en général plus épais, plus doux, plus forts, voir même carrément moins de chutes (ou rien de tout ça hein). Ce phénomène s'explique par des hormones en folies, qui sont là pour faire grandir et garder en bonne santé le fœtus, jusqu'à 9 mois, dans le ventre de la maman. Oui sauf que c'est bien beau tous ça mais même si ont voudrait que nos cheveux reste à vie comme ça ce n'est pas le cas, les hormones reviennent progressivement à leur état initial pour reprendre leurs petit train train quotidien (enfin ,NORMALEMENT). Vous l'aurez compris c'est un cas de chute hormonale, d'ordre naturel, dans le sens ou c'est une chose inévitable, les hormones vont forcément faire yo-yo à un moment ou un autre après l'accouchement et il va arriver tout ce qu'il devait arriver pendant les 9 mois de grossesse, avec des effets plus ou moins marqués.

Encore une fois la patience est de mise, le corps peut prendre très longtemps avant de se réadapter à sa condition post-partum, en revanche il faut gérer et anticiper le moindre petits soucis que ce soit pendant la grossesse ou après, en général ce sont les carences qui se pointent facilement. Il faut manger varié et équilibré, en veillant à apporter tout ce qu'il faut à son (ses) corps et, bien sur, en parler à son médecin qui pourra aiguiller sur d'éventuels contrôles et supplémentation, en général c'est le fer qui pose problème, mais un complément alimentaire naturel complet niveau cystine et vitamines du groupe B, ne sera pas de trop. Plus vous vous serez préparés à ces événements mieux vous vous en sortirez <3


  • Les chutes de la Ménopause
Dans le même ordre que la chute Post-Partum, la pré-ménopause et la ménopause sont une affaire d'hormones et c'est aussi une étape inévitable de la vie, caractérisée par l’arrêt de la fabrication des hormones de reproduction, et donc des œstrogènes et de la progestérone. Pendant ces périodes le cheveu peut changer du tout au tout, il devient plus fragile, plus fin, et plus cassant, il peut même changer de nature et de structure. Vous l'aurez compris, l'hormone féminine étant de moins en moins présente les repousses se font de plus en plus lentes en vieillissant.

L'étape la plus importante consiste à en prendre conscience et à l'accepter tout "simplement", on vieillit obligatoirement et tout au long de la vie ça entraîne un changement plus ou moins visible sur notre corps et donc nos cheveux. Mais attention, acceptation ne veux pas dire abandon! tous comme les rides dont on fait de la prévention de plus en plus jeune, pour les cheveux c'est pareil, il faut en prendre le plus grand soin et être de plus en plus délicats. C'est bien avant qu'il faut en prendre soin comme d'un trésor, comme pour les rides ce n'est pas dès qu'elles apparaissent qu'il faut s'en occuper, car à ce moment là c'est deja trop tard.

Sinon, il y'a également possibilité de suivre des traitements hormonaux pour rééquilibrer la balance et limiter la chute de cheveux.




  • Les chutes carentielles
La voilà, la célèbre, la fourbe! la mienne et celles de tant d'autres. Comme son nom l'indique c'est une chute qui survient lorsque l'on est victime (Oui on se fait victimiser j'ai envie de le dire comme ça!) d'une carence alimentaire, c'est à dire d'un manque d'un ou de plusieurs éléments essentiels au bon fonctionnement du corps, et donc, des cheveux. Ces manques peuvent être d'origines diverses et variées, pour ma part par exemple: [ c'est d’abord le changement de contraception -> entraînant des règles abondantes -> entraînant un épuisement des réserves de ferritine -> que mon alimentation chaotique n'a jamais réussi à arranger ]. On traite une carence seulement en prenant conscience de son origine et en obtenant une preuve et non pas au pif en croisant les doigts pour que ce soit ça :P
On pense souvent aux carences en Fer, mais il faut savoir qu'il existe 13 vitamines (hydrosolubles et liposolubles) et 22 minéraux (minéraux majeurs et oligo-éléments) essentiels dans le corps, c'est à dire tout autant de carences possibles!

La première chose, vous savez le truc bateau, c'est de manger E-QUI-LI-BRE, en toute logique c'est la base, si on veille à apporter au corps tout ce dont il à besoin au quotidien.. ça conduit à zéro carences, eh oui sauf qu'avec le temps notre alimentation est devenue de plus en plus pauvre en bonnes choses, sans parler du fait que ce qui remplis nos assiettes dans la majorité des cas ce sont la viande et les féculents. Ce n'est pas en ajoutant une feuille de salade dans l’assiette chaque jour qu'on mange équilibré, aujourd'hui il faut veiller à bien consommer des fruits et légumes variés de bonnes qualité au quotidien, sachez également que certaines vitamines sont très fragiles, quand on lis sur internet que tel ou tel fruit/légumes contiennent le plus de telle ou telle vitamine, voyez plus loin avant de les choisir, et imaginez le trajet qu'ils ont fait pour arriver sur l'étale, combien de temps ça à pris, si ils ont été gavés de pesticides, si ils ont été malmenés, si ils ont été bien stockés, etc, au final on se retrouve avec un fruit/légume qui a perdu une partie de ce pourquoi on l'a acheté.. même si la filière bio n'est pas infaillible c'est deja un +, consommer localement et de saison, également, il vaux mieux moins se gaver de cochonnerie et choisir des ingrédients de qualité même si ils peuvent être plus cher ;)

L'eau est une des ressource les plus essentielle à notre corps, il en est composé de pas moins de 65%! Autant vous dire que lorsqu'on ressent l'envie de boire, c'est qu'on est deja en partie déshydratés, c'est pour cela qu'il ne faut jamais attendre la soif pour consommer de l'eau (même si avec les habitudes on a l'impression de n'avoir jamais soif). Selon la taille, le poids, la température et l'activité quotidienne, les besoin en eau peuvent varier mais il faudrait au moins veiller à boire 1L d'eau par jour. Pensez y c'est très important et petit plus: comme l'alimentation, ça peux booster la pousse des cheveux, vraiment <3

La deuxième chose à faire quand on est deja atteint, comme dans tous les cas de chutes anormales, c'est d'aller chez le gentil docteur (ou un méchant, c'est votre choix après tout :B) et de demander un bilan sanguin complet, en insistant bien sur la possibilité d'avoir une carence.



  • Les alopécies pathologiques
L'alopécie à la base est un terme qui veux dire "chute de cheveux anormale" au sens large, une chute due à une carence est également une alopécie par exemple. Je veux parler ici des alopécies androgénétiques, génétique et hormonales, appelée aussi plus communément "calvitie", chez les hommes. Cela désigne un cycle capillaire raccourcis avec des tiges capillaires qui deviennent de moins en moins denses et courtes, une situation qui devient courante avec le vieillissement, autant chez les hommes que chez les femmes, les follicules pileux ayant une "fin" inscrite naturellement dans notre code génétique. Ce phénomène, qui peut arriver trop tôt et trop brutalement, peut aussi s'expliquer par un déséquilibre hormonale, et plus précisément par un surplus d’hormones mâles qui peut être définis génétiquement (les grand-père, père, fils, qui présentant des calvitie dans leurs plus jeunes ages vous vous imaginez la suite)

Le première chose à faire est encore une fois de consulter un spécialiste, quand on à une pelade affirmée (alopécie ciblée d'une zone, trou) ou une chevelure massivement moins dense à long terme ça finit par se repérer à vu d’œil.
Il existe des traitements médicaux, pas spécialement naturels, pour tenter d'agir sur le déséquilibre hormonal. On peux aussi tenter les cataplasmes naturels dans ce cas là, avec des ingrédients fort en actifs reconnus contre la chute de cheveux, comme l'ail, l'oignon ou l'huile de ricin par exemple.


L’alopécie en soi ne met pas la santé en danger mais peut porter un coup dur au moral au niveau esthétique, en cas d’échec de traitement on peut porter des perruques mais le dernier recours peut être aussi la chirurgie, avec une greffe d'implants capillaires.



Pensez à regarder également du coté de votre contraception! la pilule à la base, c'est quoi? c'est un apport synthétique d'hormones, tout comme l'implant ou les DIU hormonal ne l'oubliez pas.




  • Les chutes hormonales
Dans la même catégorie que ci-dessus mais au sens plus large, je parle ici des déséquilibres hormonaux. Les hormones jouent un rôle majeur sur notre corps, elles y sont omniprésente et requièrent une harmonie parfaite pour être en phase avec le corps humain, ce sont elles qui sont responsable de notre reproduction avant tout, mais aussi ce sont elles qui décident pour nos cheveux qu'il est l'heure de se renouveler pour la saison à venir par exemple. Un simple déséquilibre d'origine diverses et variées peut entraîner stress, anxiété, sautes d'humeurs, maladies, pertes de cheveux anormales et tant d'autre avec des conséquences parfois désastreuses et irrémédiables.

Encore une fois, pensez à vos contraceptions, c'est la base de la majorité des problèmes, comme un vêtement qui à été conçu sur un model unique et qui va donc parfaitement à une seule personne (et c'est rarement nous, vous voyez les jean trop long et trop serré a un niveau ou un autre!?! xD), et bien pour les doses d'hormones synthétiques c'est sensiblement la même chose! Il arrive (trop) régulièrement que les pilules, implants, etc qui libère des hormones pour le corps, en libère des quantités qui ne lui convienne pas et ça peux conduire à des résultats vraiment pas souhaités comme l'éternelle perte/prise de poids, gonflement de la poitrine, hyperseborrhée ou encore une bonne chute de cheveux.

je vous nomme maintenant l'hypothyroidie et l'hyperthyroidie! toutes deux des dysfonctionnement hormonaux de la thyroïde. L'hypo et hyper-thyroidie, sont des maladies, que dis-je, des calvaire à elles toutes seules, l’hypothyroïdie primaire provient à la toute base.. d'une carence..  en Iode (vous voyez qu'une carence peut conduire à une maladie grave qui peut vous pourrir littéralement la vie) qui affecte la glande thyroïde en elle-même, l’hypothyroïdie secondaire provient d'un dysfonctionnement de l’hypophyse. Ces maladies amènent avec elles un grand nombre de symptômes et peuvent conduire à des complications graves sans parler que la majorité des personnes atteintes doivent prendre un traitement toute leur vie.

La base de la base avant de se laisser atteindre par une hypo' primaire c'est encore une fois.. (je vais radoter longtemps xD) l'alimentation. On a un exemple concret de pourquoi il est important de ne pas laisser son corps être carencé. Alors mangez pleins de fruits et légumes de qualités et ayez une alimentation variée <3

Pour les personnes atteintes le premier pas consiste à faire diagnostiquer ces maladies par un professionnel bien sur, en général les personnes touchées le comprennent assez vite avec les symptômes et il faut s'en occuper tout aussi vite. Malheureusement un des seul remède concret pour une maladie comme celle ci, c'est le traitement et son dosage qui va être primordial, je sais par les témoignages que j'ai reçu que c'est vraiment difficile à vivre et que ça peux prendre des années, le but est de trouver l'équilibre parfait pour soi dans le dosage du traitement. Tant que le traitement n'est pas stabilisé, il y'aura toujours une chute de cheveux :S
Mais! parce qu'il faut toujours positiver! vous savez d'ou la chute provient et c'est deja un grand avancement! <3


  • Les chutes émotionnelles
Les chutes émotionnelles se rencontre dans le cadre d'un choc plus ou moins important qui entraîne une chute de cheveux diffuse voir des pelades, l'ennemi principal visé? le stress! (bonjour messieurs dames les angoissés chronique <3), le stress ronge, le stress "fait des cheveux blancs" comme on dis et ce n'est pas pour rien.. le corps peut parfois ne pas arriver à gérer certaines émotions qui surviennent trop brutalement et/ou intensément, les hormones finissent aussi par être sollicitées et.. c'est le drame.

En règle général, solution bateau (je m'attend à me faire lancer des cailloux, vraiment), et bah, il faut éliminer la cause du stress... FACILE A DIRE, n'est-ce pas? xD 
Et pourtant, la majorité des gens qui annoncent ne pas comprendre pourquoi leur cheveux chutent et qui sont dans une situation de stress lié au boulot, un décès, une maladie, ou encore un soucis familiale, etc, savent très bien au fond d'eux qu'ils sont dans ce genre de situation. Parfois ça sera simplement de se laisser assez de temps, dans d'autres cas, trouver des petits remèdes déstressant divers (pour moi ça a été de boire du thé et une acceptation de moi, véridique, je ne vous ment pas!), prises de consciences, ou encore, radicalement, éradiquer la source du problème (je vous ai pas suggéré de vous débarrasser de vos enfants.. ne me faites pas dire ce que j'ai pas dis xD).

Aujourd'hui nous vivons dans une société ou on se rend abusivement malade physiquement et moralement, surtout en France, le pays.. de la dépression (charmant n'est-ce pas). Sachez que je suis moi-même dépressive, bien que ça ne se vois pas forcément c'est toujours là tapis dans l'ombre, et je connais donc cet état qui nous pousse à nous complaire dans la tristesse, et bien il faut y mettre fin, tomber est permis, c'est humain et surtout ce n'est pas un échec, mais il faut toujours se relever! vous savez pourquoi je dis ça aussi facilement? Parce que facile, en vrai, ça l'est plus que vous ne l'imaginez, avoir des pensées tristes et stressantes sur les situation A ou B, ne nous fera JAMAIS sortir de ces stupides situations et ne nous rendra JAMAIS en bonne santé.

Aujourd'hui on a tendance à se dire aussi à tout bout de champs "je ne PEUX pas", alors qu'en vérité la seule barrière qui se dresse à ce moment là c'est un "je ne VEUX pas". On a toujours le choix et on peut TOUJOURS. Alors commencez par vous dire que OUI vous le POUVEZ, vous en êtes CAPABLES! Cessons de nous noyer dans les situations tristes, angoissantes, maladives ou nous nous mettons seuls, agissons, se plaindre n'a jamais résolu aucun problème et au fond de soi tout le monde le sait ;)
"Il n'y a pas de problèmes il n'y a que des solutions" ~ "Si il n'y a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problèmes"
Maintenant, à chaque personne son problème et sa solution propre, ce qui fonctionne chez les uns ne fonctionne pas forcément chez les autres, il faut essayer pour savoir <3

"Ça ne s'arrangera jamais" -> (Dixit MOI) Les arrangement ne tombe pas du ciel mais de nos propres actions. Aussi arrêtons de vouloir décrocher la lune à tout prix, on en oublis de contempler les étoiles.
"Je ne peux pas quitter mon travail" -> Bien sur qu'on le PEUX. Quand on veux on peux.
" Je ne sais pas pourquoi.." -> Ohhh que si vous le savez, on enlève les oeilleres, on accepte, et ensuite on peux agir.

Et sinon.. : Buvez du thé ou des infusions.
PS2: Je vous aimes, c'est gratuit <3



  • Les chutes environnementales
On ne la vois ni ne la sentons forcément ou encore ça parait trop farfelue, et pourtant, le corps, la peau et donc les cheveux, sont très sensibles au grandes chaleurs, aux grands froids mais surtout.. à la poussière et.. à la pollution! vous savez les trucs dans lesquels on baigne chaque jour plus ou moins..
Il existe des boulot et des régions plus exposés que d'autres mais personne n'y échappe totalement malheureusement.

Même si, fâcheusement, on ne peux pas purifier totalement le monde, on peux tenter de limiter les dégâts. Tout d’abord pour ne pas continuer à accentuer le problème de la planète et tout ce qui va avec, il ne faut pas hésiter à nous pencher sur nos méthodes de consommations et à les remettre en question si ce n'est pas deja fait, et changer nos habitudes vers quelque chose davantage eco-responsable voir minimaliste <3

Pour les endroits les plus concernés il serait peut être bon de penser à detoxiner les cheveux dès la racine, avec des masques à l'argile qui est absorbante ou encore avec du charbon actif, par exemple, voir quelque chose de plus légers, les water-only peuvent permettre de se débarrasser des surplus de résidus. Dans tout les cas ne jamais rester avec un cuir chevelu poussiéreux, quand bien même vous auriez entendu 50 fois qu'espacer ses lavages c'est mieux, etc, une accumulation de poussière mélanger à du sébum, etc, c'est du "plâtre" qui bouche vos pores (j’exagère mais on en est pas loin). Les gommages légers au marc de café, bicarbonate ou au sel/sucre fins sont aussi une bonne alternative pour décoller les particules incrustées, le plus simple est d'en incorporer dans sa dose de shampoing et hop le tour est joué. Sinon il est aussi possible de faire une pâte toute simple avec du bicarbonate et de l'eau (et un peu de citron/vinaigre éventuellement pour le pH) si on utilise pas de shampoings liquides par exemple.


  • Les chutes par tractions
On y pense pas forcément lorsqu'on est pas au naturel ou qu'on s'en fout de ses cheveux mais la chute par traction est un fléau à elle toute seule qui peut ravager les bulbes capillaire. J'avais deja fait une petite parenthèse dans les "10 commandement des cheveux longs" mais j'y reviens ici aussi parce qu'on ne le répète jamais assez.
La définition même de la traction fait référence à, je cite: Une force agissant sur un corps suivant son axe et tendant à l'allonger", ça vaux pour les cheveux, à une chose prêt: un cheveu n'est pas spécialement extensible, quand on tire dessus, c'est au niveau des bulbes capillaires que ça créer un problème, en les arrachant de leur "socle". Bien sur ça ne se fait pas en une seule fois c'est progressif, mais une fois le mal causé on peux avoir affaire à des cheveux qui ne repoussent jamais (les bulbes capillaires ne repousse pas à l'infinis rappelez vous, il faut en prendre soin)

Veillez toujours à ne pas serrer de trop vos coiffures, dixit la queue de cheval haute ultra-tirée qui arrive même à filer une migraine. L'accessoire pour attacher vos cheveux peut jouer aussi, prenez des chouchous assez souples par exemple, sans vouloir faire le maximum de tours possible, si ça bloque à 3 tours et demi, on insiste pas et on reste à 3, d'accord? <3


Et pour en rajouter un peu, je ne veux surtout pas m'étendre à nouveau sur le sujet.. mais au propos du tissage.. voilà quoi.. oui ça permet d'avoir les cheveux très longs même si on à les cheveux courts, c'est cool, mais c'est un tueur de cheveux encore une fois, pourquoi se faire poser de faux cheveux en abîmant dangereusement les naturels alors qu'ils suffit de les laisser pousser soigneusement? ;)



  • Les chutes de déséquilibres acido-basique
Alors celui là, il m'a époustouflée, dans le sens ou, encore une fois au niveau du corps, le moindre déséquilibre et surtout ceux qu'on soupçonne le moins ou qu'on ne connait même pas, peuvent ruiner votre peau ou vos cheveux sensiblement!
Un déséquilibre acido-basique fait partis de la catégorie alimentation et hygiène de vie. C'est lorsque le corps reçois et produit plus de déchets qu'il n'est capable d'en éliminer, au fil du temps, l'accumulation peut entraîner une acidose: la porte ouverte à un nombre incalculable de faiblesses et maladies, la chute de cheveux pouvant en faire partie. En gros c'est quand on mange trop d'aliments acidifiants et pas assez d'aliments basifiants et/ou qu'on ne consomme pas assez d'eau ;)

Il n'existe pas de ratio optimal d'un bon équilibre acido-basique, mais on sais qu'il est impératif de consommer à chaque repas des aliments au pH basique (au moins 60% d'aliments basifiants au quotidien). Chaque aliments possèdent un pH, le "potentiel hydrogène" qui va déterminer si il est acide, neutre ou basique sur une échelle qui va de 0 à 14. Ce sont essentiellement les légumes et une partie des fruits qui sont basifiants pour le corps, tandis que les aliments raffinés, comme le sucre, le pain, etc; ainsi que la viande, sont acidifiants.

La solution ultime consiste bien sur à rééquilibrer ce déséquilibre, tellement facile à dire comme ça alors que c'est souvent des habitudes alimentaires néfastes complètes qu'il faut revoir. Nos modes de consommations actuels en France, à base de pain à tout bout de champ, avec les lobbys du lait et de la viande, nous amènent à coup sur à une majorité de personnes déséquilibrées sans même le savoir et j'en souffre moi même actuellement (je consomme très peu de viande ,de pain et de produits laitiers, pourtant mon alimentation manque cruellement de fruit et légumes, en revanche mon éternel jus de fruit qui est bourré d'agrumes, de sucre et d'additifs, les sodas, les féculents, dixit un joli cocktail bien acide et je ne consomme vraiment pas assez d'eau!). Il faut impérativement revoir sa diète, le but étant non pas de supprimer tout ce qu'on aime mais vraiment de faire un compromis et d'inclure les légumes frais et de qualités en quantité suffisantes au quotidien.


Si ce n'est pas le cas il faut se forcer à consommer assez d'eau chaque jours, nos besoin quotidien varient selon notre poids, notre taille, la température et notre activité selon la journée mais la limite des 1 litres à ne pas sous-passer est deja une bonne base pour s'habituer et pourquoi pas augmenter en temps voulu si le corps en a besoin.





Je m’arrête là pour ce pavé long de 2km, je suis navrée si certains ce sont endormis ou ont décrochés, ça fait beaucoup de lecture je sais mais le but principal est vraiment d'informer et pourquoi pas peut être apporter des solution aux personnes au bout du rouleau qui subissent leurs chutes de cheveux. Je voulais vraiment réunir une majorité des cas au même endroit et non pas les éparpiller en pleins de petits articles juste pour divertir, ça sera plus simple pour celles qui cherchent <3


~ Si vous voyez une erreur quelque part ou que vous même vous avez/avez eu un soucis de chute et que vous êtes en pleines guérison ou que vous avez des solutions à partagez, n'hésitez surtout pas ~ 




21 mars 2017

Journal de pousse #7 :: Hiver 2016/2017


Hellow mes petites Mandarines,

Après encore plus d'un long mois d'absence je me retrouve (non, vous je vous retrouve pas vous avez vu?) pour mon journal de pousse, "THE article" fard tant attendu à mes yeux mais surement insignifiant aux votre je sais bien huhuhu. Cette fois à nouveau j'ai bien prise la mesure avant d'effectuer ma petite coupe de passage de saison, de l'Hiver au Printemps ici, j'en profite d'ailleurs pour souhaiter un joyeux Ostara d'un jour de retard <3 c'est le passage d'une saison froide endormis, au réveil de la nature et de tout ce qui va avec, j'ai hâte de me sortir vraiment de l'Hiver, qui est rarement propice à mon moral et à mes cheveux, quoique je n'ai pas trop à me plaindre pour la pousse de cette période pour une fois..
Et sinon, aviez-vous remarqués que le Journal de pousse Bis avait débuté en Mars de l'année dernière, 1 mois après "THE" big coupe? ;)



Automne:  58 cm
Hiver:  61 cm
Coupe: -1,5 cm + brûlage

Pour la première fois depuis mon passage au naturel j'ai gardé une pousse constante, normalement je tombe à un tout petit peu plus d'1 cm et là je suis restée à 1,5 cm de gain par mois environ, autant dire que j'en suis ravie car avec ma trim (épointage) directe suite à mon précédant journal de pousse j'étais bien partie pour ne pas atteindre l'objectif que je m'étais défini pour ce mois (avec des calculs tout ça tout ça :P), apparemment je tombe tout pile dessus du coup, même si la trim qui va suivre va "anéantir" tout ça. Avec le magnifique dégradé qui affaiblis vraiment davantage mes pointes, qui se mettent à accrocher sévèrement même si il n'y a pas de fourches, c'est + de 1 cm et quelques que je vais devoir virer et cela sur au moins une année. Les dégradés, c'est joli certe, ça donne un peu de mouvement, mais comme je l'ai dis précédemment, surtout quand on souhaites des cheveux ultra-longs, c'est un osti de calvaire à entretenir je vous jure!
- Au faite les points ou lignes rouges sur les photos correspondent en général à des repères, avant, du tatouage, maintenant, des grains de beauté, plus fiables eux au moins ils ne se déplacent pas et j'en ai pas mal :P

Je suis également la plus heureuse du monde de vous annoncer.. (nan j'suis pas enceinte..) que ma chute de cheveux (carentielle) est pratiquement revenue à la normale! même si je ne pense pas revenir un jour à ma perte d'une petite vingtaine de cheveux par jour, ce n'est plus une tonne qui tombe lors du lavage et du brossage <3

Coté couleur, je suis restée 2 mois sans faire de henné suite à une cure de Lait de coco+Ricin+Cannelle d'1 mois, j'ai donc pu revoir un peu plus de ma couleur naturelle que d'habitude et surtout bien découvrir 2 cheveux blancs qui se battent en duel ahah, mais avec le henné ils se fondaient très bien dans la masse évidement, dans tous les cas ils ne me dérangent pas. Suite à cette cure j'ai donc fait pour la première fois le henné yogi bordeaux, pour lequel je suis tombée en amour au vu de son résultat vraiment rouge auburn bordeaux. Avec un henné toute les 2 semaines au conteur avant cette pause (et 1 henné par semaine avant la big coupe), je me suis rendue compte que ça ne me manquais pas spécialement et mes cheveux n'ont pas été moins épais ni tout le tralala, au contraire j'ai constaté que mes longueurs pleines de henné étaient beaucoup plus rugueuses et sèches que les parties au dessus ayant reçu beaucoup moins de henné, je vais donc partir sur un henné par mois maximum au moins ;)

Affaire à suivre...



Mars 2016: 46,5 cm
Mars 2017: 61 cm

Objectif 2018 : Waist Lenght (71cm)


       -  Shampoing:                     Santé Naturkosmetik / Les Savons de Joya
          -  No-poo:                                         Sidr / Noix de Reetha
 -  Après-shampoings:   Lavera / Chevalait / Les Savons de Joya / Desert Essence
         -  Leave-in:                                       Henné Indi's / Denovo
           -  Soins:                        Gel Aloé vera / Spray hydratant / Bains d'huiles
           -  Cures:                Sebum / Inversion Method / Lait de coco / Forcapil / Fer
          -  Coupes:                           5 cm + 2 Brûlages + Chasse aux fourches






8 févr. 2017

[TAG] Nature in your Hair :: Tes cheveux au Naturel


Hello les Pamplemousses,

Je vous retrouve today après un peu plus d'un mois d'absence pour un article assez particulier pour moi puisque ce sera ma participation à un tout premier TAG (= une ou plusieurs Question/Réponse, doublé d'une maladie contagieuse puisque ça se transmet ahah), j'ai du en voir une dizaines depuis mes suivis de blogs cheveux et j'ai toujours adoré le concept de découvrir un peu plus les blogueuses que l'ont a l'habitude de lire, mais je n'avais encore jamais participé moi-même :3
Donc, ce tag: Nature in your Hair, initialement lancé par Mini il y'a des années, c'est sur le blog de la jolie Hilde de Berry que je l'ai vu et qui m'a dit que, [je cite:] je ne devais pas hésiter à le faire, alors ni une ni deux, je saute sur l'occasion et la remercie :P 


1- Comment as-tu découvert les soins naturels et bio, quel a été le déclic pour toi ?
Il me semble qu'à l'apogée de ma période pro-chimique (maîtrise et habitudes de toutes sortes de produits capillaires chimiques, colo, décolo, semi-perma), c'est en cherchant des astuces pour la pousse des cheveux que je suis tombée pour la première fois sur des articles de chevelues au naturel, et si j'ai bonne mémoire c'était même d'Audrey du blog "ma pousse de cheveu", avec ma curiosité légendaire j'ai donc cherché puis suis tombée sur les blogs de Mini et "toutes" les autres, dévorant les articles et en réfléchissant très sérieusement à lâcher (presque) tout ce que je faisait de dégueulasse à mes cheveux. Mon objectif principal étant de laisser pousser mes cheveux depuis des années et des années, et les longueurs stagnaient entre 62 et 64cm sans AUCUNES coupes depuis.. 3 ans! c'est à dire que les pointes cassaient sans cesse.
Le seul gros obstacle à mes yeux c'était mes cheveux décolorés à blancs dont je ne pouvais me passer pour faire des semi-permanentes flash.. la question s'est réglée d'elle même deux semaines plus tard en laissant pour la première fois en 7 ans ans mes cheveux entre les main d'une (FXCKING) coiffeuse, qui m'a littéralement cramé le cuir chevelu avec... 2 malheureuses décoloration 20.vol. brûlures, picotements violents, démangeaisons, desquamations, saignements, chute de cheveux, je vous passe les détails, c'est en me réfugiant dans les soins naturels que j'ai réussi à soigner mon pauvre scalp ;)


2- Comment s'est passée ta transition ?
C'est une réponse peu commune que je vais vous sortir là puisque... elle s'est bien passée! xD en même temps avec les cheveux pourris au point d'ou je suis partie c'était vraiment difficile de faire pire je crois. Ma transition à durer 2 à 3 semaines concrètement et j'ai enchaîné direct sur une cure de sebum d'1 mois. Ils n'ont pas été trop pénibles, le secret de cette "réussite" pour moi c'est d'y être aller en douceur, d'être bien conscient d'avec quoi on part et jusqu’où on veux allez. Passer du coq à l’âne rapidement ça fais rarement bon ménage.

3- As-tu trouvé ta routine cheveux parfaite, si oui combien de temps as-tu mis à la trouver ?
Je n'irai pas jusqu'à dire parfaite (la perfection n'existe pas bla bla bla :B),  mais depuis quelques mois mes cheveux ont l'air d'être sur le bon chemin, ça m'aura donc prit pas moins de 2 ans pour apprivoiser le naturel, ce que mes cheveux aiment, n'aiment pas, ce qu'ils préfèrent, etc.

4- Aimes-tu tes cheveux tels qu'ils sont ? Que voudrais-tu changer ?
Oui et non, au fil des années au naturel j'ai bien sûr appris à apprécier mes cheveux, dans la même optique que m'accepter complètement moi-même, chercher les bons coté plutôt que de ne voir que les mauvais et je n'ai pas trop à me plaindre sur leur nature du coup. En revanche, il me suffit de voir une ancienne photo ou j'avais les cheveux violets, ou croiser une personne portant une coloration flash, pour avoir envie de chialer.. quand on passe d'une extravagance la plus poussée (je n'était jamais passée inaperçue dans la rue ou en soirée) à une couleur la plus basique qui soit, on se sent carrément monotone, des passes-partout communs rentrant dans un moule commun quoi (attention je critique pas les couleurs de base. Je les aimes sur les autres, pas sur moi voilà!). Donc si je pouvais changer quelques chose sur moi ça aurait été de naître blonde, comme ça à moi les colorations de licorne sans défoncer mes cheveux ;)

5- Quels ont été tes trois produits cheveux préférés depuis ton passage au naturel ?
- La gamme Desert Essence, bien que je ne l'utilise plus depuis fort fort longtemps, je les bénis pour m'avoir fait passer une transition tranquille :D Mes deux premières acquisition ont été le shampoing et l'AS à la noix de coco, et même si la composition n'est pas parfaite, les fragrances et les compromis d’ingrédients permettent un passage au naturel en douceur.
- La Crème Lactée Denovo, qui a maintenue mes longueurs et pointes décolorées viables jusqu'à ce que je me décide à couper enfin! Ce produit est un vrai miracle en bouteille. Je me demande à chaque fois pourquoi je n'en ai pas fait une ovation sur le blog depuis tout ce temps!
- L'actif Fucocert d'Aroma-zone, celui là non plus je n'en ai jamais parlé, et pourtant à l'heure actuelle c'est un indispensable de ma routine "parfaite", mon premier flacon a traîné pendant plus d'un an car ça ne semblait avoir d'effets dans aucunes de mes préparations... Puis vint le jour ou, sur un coup de tête, j'en ai ajouté dans mon spray hydratant pour les vacances d'été, et là, ça a été la découverte du SAINT GRAAL, j'vous jure xD

6- Quels ont été les trois produits que tu as le moins aimé ?
- Les AS Lavera, qui ont été une vraie daube pour moi.. que ce soit sur mes cheveux décolorés ou sur ma repousse totalement saine ils n'ont jamais servis à rien, c'est aberrant :O
- Le Gel d'Aloé Vera de Diet Horizon, j'étais partie super confiante en l'achetant suite à une revue de Mini, mais dès le premier essai je senti que quelque chose n'allait pas, la texture, l'efficacité zéro sur moi, voir même à faire pire que mieux, j'ai été super déçue et me suis forcée à le finir..
- L'actif Keratin'protect d'Aroma-zone, il ne me sert vraiment, mais vraiment, (mais genre vraiment!) à rien, c'est tout, pas besoin d'en dire plus je crois huhu

7- Laisses-tu pousser tes cheveux ? Si oui, quel est ton objectif et pourquoi ?
Alors là! Oui, oui et mille fois oui! :D c'était d'ailleurs mon objectif de base pour passer au naturel, on peut très rarement avoir les cheveux défoncés et très longs à la fois, faut faire un choix. Mon premier objectif a toujours été de "simplement" dépasser la longueur maximale que j'ai pu obtenir de toute ma vie, c'est à dire un [Mi-dos] à 68 cm précisément ;) Et mon objectif final sera surement un [Classic], voir, le plus long qu'il me soit possible d'obtenir, juste pour "rire" :P Pour le pourquoi.. difficile à dire, juste que j'ai toujours été fascinée par les cheveux très longs? J'aime ça tout simplement, et ça représente également un défi que tout le monde ne peut pas forcément atteindre, j'aime les défis.. :)

8- Quelle est la coiffure que tu préfères et celle que tu aimes le moins ?
J’espère que les coiffures que je reluques sur les autres ça compte au moins? :B Non parce que sinon c'est simple je ne sais en faire pratiquement AUCUNES x'D Même pour une simple tresse ou un chignon je galère vraiment ma race.. (plus ça va et plus j'ai l'impression que mon vocabulaire décline hm). Visuellement c'est simple j'aime pratiquement tous les types de coiffures, mais je pense que j'ai un faible pour tout ce qui est tressé et surtout les Dutch Braid, je rêverais de savoir en faire d'ailleurs. Pour le style que j'aime le moins ce sont clairement les Chignons Banane, je peux pas les voir en peinture.


9- Combien as-tu d'accessoires cheveux ? Peux-tu nous montrer ta collection ?
Si vous avez bien suivis.. mes coiffures les plus élaborées sont la queue de cheval et le "chignon pas fini" faites à l'arrache mdr' alors forcément je n'ai pas beaucoup d’accessoires dans ma manche, je dirais que j'en ai une dizaine parmi mes gros chouchous indispensables, des mini-élastiques transparents infâmes, quelques barrettes et pinces qui peuvent toujours servir. Sinon j'aimerais faire l’acquisition de plusieurs Flexi-8 prochainement <3

10- A quelle fréquence coupes-tu tes cheveux ?
Depuis ma "grosse coupe finale" il y'a 1 an, j'ai coupé mes cheveux 3 fois et fait 2 brûlages à l'ancienne. Je m'impose depuis cet été un rythme de coupe tous les 3 mois à chaque changement de saison, et je compte bien m'y tenir ^^ la chasse aux fourches par contre c'est.. dès que je vois une fourche!

11- Quelle est la chose la plus insolite que tu aies mise dans tes cheveux ?
Mettre de la bouffe dans mes cheveux à mon passage au naturel ça me paraissait à la fois drôle et aberrant quel que soit le produit ahah, je crois que ce qui m'a le plus perturbée c'est quand même lors de ma cure, non-aboutie, de moutarde. Sortir le pot de moutarde de dijon du frigo et m'étaler la mixture sur les cheveux ça me faisait à moitié rire et me dégoûtait en même temps, ça aurait surement été le même ressenti avec de la mayonnaise ou du ketchup. Je suis devenue plutôt adepte du "Les aliments, c'est à manger, pas sur la tête" (à pars ma cure de lait de coco actuelle et vu comment ça me dérange à ce niveau je crois que c'est la dernière xD)

12- Prépares-tu des masques maison ? Si oui quelle est ta recette préférée ?
Avant j'en abusait oui, je mettait tout ce qui me passait sous la main venant de la cuisine, souvent yaourt, banane, miel, huile végétale.. surtout au début au naturel et je crois qu'on est toutes comme ça avec la curiosité et l'enthousiasme huhu. Aujourd'hui je suis devenue beaucoup plus sage (Vis à vis de moi, je respecte totalement les gens qui choisissent de mettre des aliments sur leurs cheveux hein) on va dire, je refuse de plus en plus de gaspiller des produits consommables pour les mettre dans mes cheveux alors que ce n'est pas forcément nécessaire, pour ma part mes cheveux se portent beaucoup mieux depuis que je m'en tient aux essentiels, c'est à dire, pour hydrater: Spray hydratants à base d'eau, vinaigre, fucocert. Pour nourrir: Bains d'huiles végétales. C'est tout ^^
(Sinon, le henné, ça compte? parce que, ça, ça y và :P)

13- Pour toi, quelle est la règle d'or à suivre pour avoir de beaux cheveux ?
Selon moi, de la régularité et surtout, tout est une question d'équilibre. Prendre soin de ses cheveux c'est bien, ne pas les saturer avec tout et rien c'est mieux <3

14- Quelle est la chose, au contraire, à ne surtout jamais faire ?
Pour avoir essayé de combiner cheveux pourris et pousse de cheveux au naturel.. je peux d'ores et deja sortir l'éternel "pas de décolorations, pas de colorations, etc" RIEN qui ne change la nature de nos cheveux quel qu'ils soient, ça inclus aussi les appareils qui créent une usure mécanique précipitée, lisseurs, boucleurs, sèche-cheveux. On peux avoir de beaux cheveux au chimique pendant un temps, mais ça ne dure jamais éternellement, croyez moi! Après je ne critique absolument pas les personnes qui décide d'utiliser tout ça, juste, faut le faire en toute connaissance de cause/effets.

15- Tes cheveux ont-ils une signification particulière pour toi ?
Mes cheveux sont "simplement" ma passion, mon passe-temps. Mais aussi, plus profondément, ça représente un défi comme dis plus haut et une certaine originalité de réussir à obtenir une tignasse très longue et en bonne santé, ce n'est pas "donné" à tous. J'y vois aussi, personnellement, un objectif beauté ultime, un rapprochement de la nature et un coté mystique.

16- Peux-tu nous dire quels sont tes sites, blogs et chaînes youtube préférées sur le thème des cheveux ou de la coiffure ?
Des blogs il y'en à tellement! sachant que je suis sur tout les fronts ça va être dur d'en sélectionner quelques uns. Et la plupart sont devenus inactifs aussi depuis pas mal de temps.. par contre pour les sites et chaines YouTube c'est plus simple. Alors j'ai choisit:

B L O G S
- Edelweiss
- Jungle's Hair
- Les carnets de Blandine
- Lauren Inthehair
- Witch's Manuscript
- Psychevibes
- Longs cheveux au naturel
- Kelwy's Chronicles
- Malie au Naturel
- Le blog du cheveu

Mais vraiment c'est une liste non-exhaustive, j'en suit pas mal d'autres, des beaucoup moins axés cheveux mais naturel/eco/etc aussi, tout ceux qui me passent sous la mains à vraie dire xD

S I T E 
- Long Hair Community


Y O U T U B E S
- Alys Boucher
- Les cheveux de Mini
- Hellyhey


Et voilà c'est fini pour ce premier TAG, et je me rend compte que je suis une vraie pipelette et que du coup c'est un superbe pavé! lol, j’essaierais de me contenir la prochaine fois, si il y'a.



~ J'invite tout(es) ceux/celles qui le veulent à participer à ce TAG! parce que c'est trop bien voilà voilà! (le manque d'arguments sisi) Pour celles qui ne possèdent pas de sites et passent régulièrement ici n'hésitez pas à le faire en commentaire si vous avez le courage et la patience :3 ~